20 Febbraio 2019 | Conseil du bien dormir

POLLUTION SONORE, CES BRUITS QUI NOUS EMPÊCHENT DE DORMIR!

Retour à l'actualité

Sans que nous nous en rendions compte, nous subissons tous les jours les effets des nuisances ou pollutions sonores! Plusieurs sources de bruit sont présentes tout autour de nous: les voitures, les trains, les avions, les appareils ménagers et domestiques divers, les moteurs dans les usines, les casques d’écouteurs, etc.

Le bruit nous gêne!

Sans que nous nous en rendions compte, nous subissons tous les jours les effets des nuisances ou pollutions sonores! Plusieurs sources de bruit sont présentes tout autour de nous : les voitures, les trains, les avions, les appareils ménagers et domestiques divers, les moteurs dans les usines, les casques d’écouteurs, etc.

Ces bruits deviennent des nuisances lorsque leur niveau est élevé et dépasse un certain seuil; pendant la nuit, les niveaux de bruit supérieurs à 40 dB, correspondant au bruit émis dans une rue tranquille d’un quartier résidentiel, peuvent entraîner de légers troubles de la santé et du sommeil. Lorsque nous sommes exposés à longueur de journée à des niveaux sonores supérieurs à 55 dB, nous risquons une montée de la pression artérielle ou même une crise cardiaque.

Il est intéressant de savoir que notre sens trie les bruits, et même s’il agit généralement comme un stimulus de réveil, nous les percevons différemment en fonction de leur provenance. Par exemple un groupe de jeunes criant dans la rue peut parfois passer presque inaperçu alors qu’une mère s’éveillera au moindre babillement de son bébé.


Les effets sur la santé

Ce sont les nerfs qui réagissent aux bruits, même aux sons les plus infimes. Ils vous mettent en état d’alerte quasi-permanent et parfois inutile, ils déclenchent la sécrétion des hormones du stress, comme l’adrénaline et le cortisol. Votre vigilance est accrue, ce qui a pour effet l’augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque. Durant le jour, le bruit distrait et perturbe la concentration. La nuit, il trouble le sommeil, provoque des réveils fréquents et réduit la durée des phases de sommeil profond. Car il faut comprendre que vos oreilles et vos facultés auditives sont toujours actives même lorsque vous dormez.

Parmi les effets de la pollution sonore, notons les impacts auditifs qui affectent donc directement l’appareil auditif et peuvent entraîner la perte de l’audition. Puis, il y a les impacts extra-auditifs qui sont le stress, la fatigue, la difficulté à s’endormir et les réveils nocturnes.


Comment se protéger?

Voici quelques mesures pratiques qui pourraient vous éviter de subir la pollution sonore:

  • Évitez les lieux les plus exposés au bruit et installez votre chambre à coucher du côté opposé de la rue
  • Mettez des rideaux et des tapis, ils ont pour effet d’absorber le bruit
  • Si possible, posez des isolants phoniques, comme des cloisons sur les murs
  • Portez des boules Quies ou d’autres bouchons acoustiques
  • Dormez sur une literie adaptée et confortable pour favoriser l’endormissement
Articoli simili
28 Gennaio 2020
E addormentarsi diventa un piacere « Ho dormito bene la scorsa notte ? » Questa è sicuramente una delle prime domande che ci poniamo al risveglio. Affinché questa domanda non diventi un'ossessione quotidiana, è necessario adottare delle buone abitudini.
14 Febbraio 2020
L'arte di dormire in due Quasi uno svizzero su due non dorme da solo. Nel momento propizio per sentirsi a proprio agio, è normale apprezzare la presenza di un partner durante il sonno. A condizione che i due partner non interferiscano durante la notte. Meglio dormire da soli che male accompagnati? Non sempre! Ogni coppia ha la sua configurazione.
06 Aprile 2020
Isolamento : qualche consiglio per restare al passo Questa indesiderata situazione pare un'opportunità per recuperare qualche sospeso verso il riposo, ma attenzione: dormire di più non significa dormire meglio. Trova qualche consiglio per non perdere terreno e mantenere una certa disciplina durante questa crisi sanitaria.