28 Janvier 2020 | Conseil du bien dormir

Et s'endormir devient un plaisir

Retour à l'actualité

« Ai-je bien dormi cette nuit ? » C’est certainement l’une des premières questions que l’on se pose au réveil. Pour que cette interrogation ne devienne pas un poids au quotidien, il faut adopter de bonnes habitudes.

Quelle activité malmenée qu’est le sommeil ! Bien dormir est devenu une préoccupation journalière, voire un cauchemar pour certains. Pour celles et ceux dont l’endormissement est tardif, le sommeil morcelé et léger, le moment du coucher revêt une certaine pesanteur. Le sommeil occupe ⅓ de notre vie, il s’agit d’une composante essentielle de notre bien-être et de notre santé. Un bon sommeil est un sommeil réparateur : le corps et le cerveau se reposent, les cellules se régénèrent, le système immunitaire se renforce et les tensions disparaissent. Au réveil, la sensation de force donne envie de se lever du bon pied et de déplacer des montagnes ! Une bonne nuit de sommeil nous rend également plus performant et permet à notre cerveau de mémoriser avec plus de précision les informations acquises durant la journée.

« Ai-je bien dormi cette nuit ? » C’est certainement l’une des premières questions que l’on se pose au réveil. Pour que cette interrogation ne devienne pas un poids au quotidien, il faut adopter de bonnes habitudes. Plusieurs facteurs influent sur la qualité du sommeil : mauvaise literie, bruit ambiant, stress, température, ondes magnétiques. D’autres facteurs relatifs au mode de vie entrent également en compte : alimentation déséquilibrée, consommation d’alcool ou de tabac juste avant le coucher.

Chaque individu est unique. Pour appliquer des changements significatifs à la qualité de son sommeil, il est recommandé de comprendre ses besoins physiologiques et la façon dont le sommeil répond à ces derniers. Suivez ces 3 conseils pour retrouver petit à petit le sommeil que vous méritez.

 

OPTEZ POUR UNE LITERIE ADAPTÉE

 

La règle d’or d’un bon sommeil passe par le matelas ! Il est fondamental de disposer d’un bon matelas pour permettre un maintien optimal de la colonne vertébrale, favoriser la décontraction musculaire en effaçant les tensons accumulées durant la journée, favoriser la circulation sanguine pour permettre la régénération cellulaire et maintenir une température corporelle adéquate.

Afin d’éviter des problèmes de santé dus à une literie fatiguée, il est nécessaire de changer de matelas tous les dix ans. Les études démontrent qu’une literie de bonne qualité permet d’augmenter la continuité du sommeil : on observe un endormissement plus rapide et des réveils nocturnes moins nombreux, soit une heure de sommeil supplémentaire par nuit. Il faut également vérifier que la literie dans laquelle vous allez investir soit bien aérée. Chaque nuit, un dormeur élimine plus d’un quart de litre d’eau par les pores de la peau et il est nécessaire que cette transpiration puisse être bien évacuée. Si vous souffrez d’asthme par exemple, une attention toute particulière doit être portée à l’aération du matelas.

Investissez du temps dans le choix de votre matelas ! Testez différentes fermetés et différentes compositions de matériaux afin de déterminer le matelas idéal pour vous. Optez pour notre sélecteur de matelas pour vous aiguiller dans votre recherche. Le large choix de matelas chez Elite, l’expérience et le savoir-faire séculaire favorisent la recherche du matelas le plus approprié à chaque morphologie et aux habitudes de chaque dormeur. De plus, les matelas Elite sont garantis à vie et certifiés par l'Ecolabel. Cette certification unique en Europe distingue des produits dont les composants sont durables, respectueux de l’environnement et sans danger pour la santé des consommateurs. Notre literie certifiée est notre promesse d’engagement pour votre santé et pour la planète.

 

COMPRENDRE SON RYTHME CIRCADIEN
ET OPTIMISER LES CYCLES DU SOMMEIL

 

Les besoins en sommeil ne sont pas identiques d’un individu à l’autre. Il existe des petits, des moyens et des gros dormeurs et le sommeil doit être en adéquation avec les besoins de chacun, car une bonne hygiène du sommeil est autant nécessaire sur le plan physique que sur le plan mental. Prendre soin de son sommeil, c’est prendre soin de sa santé.

Le sommeil fonctionne en cycles. Le rythme sommeil/veille est réglé dans le cerveau par le thalamus et se cale sur le rythme circadien, sorte d’horloge biologique interne. Il est important d’être à l’écoute de cette dernière et d’aller se coucher dès l’apparition des premiers signaux de relâchement ou de fatigue, comme les bâillements. Pour savoir si votre rythme de sommeil est adéquat, il suffit d’observer votre corps au réveil et tout au long de la journée. En cas de réveil fatigué, les coups de mou, l’irritabilité et le manque de concentration deviennent courants à mesure que la journée avance. Si en revanche le réveil est plein d’entrain et que la journée commence avec une réelle énergie, c’est que votre rythme de sommeil convient parfaitement à vos besoins et qu’il ne faut pas dérégler votre rituel du coucher.

Pour celles et ceux qui ont des pathologies du sommeil, l’une des priorités est d’en comprendre les raisons puis de définir le rythme biologique le plus adapté pour y remédier. S’adresser à des spécialistes du sommeil, comme le Centre d’investigation et de recherche sur le sommeil du CHUV, est une première étape vers une possible guérison. Pour les troubles légers, des pratiques énergétiques comme le yoga ou la méditation peuvent s’intégrer au rituel du coucher. Durant la journée, une sieste courte peut être salvatrice !

 

RÉDUIRE LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES
ET ÉVITER LES ÉCRANS

 

Les appareils électroniques et électriques comme les téléphones portables produisent des ondes électromagnétiques qui se propagent dans l’air. À long terme, ces ondes provoquent stress et maux de tête, empêchent la production de mélatonine et abaisse le niveau d’étanchéité de la barrière sang-cerveau. Imaginez alors ces ondes dans une chambre à coucher, une pièce dédiée au repos et à la détente !

Pour préserver son sommeil, il faut se mettre dans les meilleures conditions possibles au moment du coucher. Il est recommandé d’éviter la présence et l’utilisation d’appareils électromagnétiques comme la télévision, la console de jeux ou l’ordinateur portable à proximité immédiate du lit. Ces derniers causent une excitation et une stimulation trop importante pour le cerveau. Lorsque la lumière bleue des écrans est présente en trop grande quantité, elle remet notre horloge biologique à zéro et empêche la régulation de la mélatonine, l’hormone du sommeil. Garder les écrans à distance 1h à 2h avant d’aller se coucher, c’est déjà se détendre les yeux, et préparer le corps et le cerveau à l’endormissement.

Articles similaires
27 Mars 2018
BIEN DORMIR, C'EST AVANT TOUT DORMIR LE TEMPS QU'IL FAUT

Nous le savons tous: le sommeil est un élément vital pour notre santé. Il a des conséquences directes sur notre corps, nos émotions et notre esprit. À la longue, manquer de sommeil revient à nous mettre en difficulté dans de notre vie de tous les jours et même notre travail. Voyons ici les conditions d’un sommeil de qualité.

20 Février 2019
POLLUTION SONORE, CES BRUITS QUI NOUS EMPÊCHENT DE DORMIR! Sans que nous nous en rendions compte, nous subissons tous les jours les effets des nuisances ou pollutions sonores! Plusieurs sources de bruit sont présentes tout autour de nous: les voitures, les trains, les avions, les appareils ménagers et domestiques divers, les moteurs dans les usines, les casques d’écouteurs, etc.
14 Février 2020
L'art de dormir à deux Près d’un Suisse sur deux ne dort pas seul. Moment propice au réconfort, il est normal d’apprécier la présence d’un partenaire pendant son sommeil. À condition que les deux partenaires ne se gênent pas pendant la nuit. Mieux vaut dormir seul que mal accompagné ? Pas toujours ! À chaque couple sa configuration.