07 Octobre 2022 | News

Elite réduit son empreinte carbone

Panneaux photovoltaïques

Désormais, plus de trois cents panneaux photovoltaïques couvrent le toit de la manufacture d’Elite. Cette dernière réaffirme ainsi une fois de plus sa démarche de développement durable et son engagement en tant qu’acteur économique pour le monde de demain.

solar panels
 

386

panneaux

750

m2

175

MWh / an
 

Autosuffisance

Au total, 386 panneaux photovoltaïques ont été installés depuis cet été sur le toit de la manufacture d’Elite à Aubonne dans le canton de Vaud. Soit plus de 750 mètres carrés qui produisent 175 MWh par an, l’équivalent de la consommation annuelle de 39 ménages, explique Julien Frossard, ingénieur et chef de projet au département photovoltaïque auprès de la SEFA (la Société Électrique des Forces de l’Aubonne), entreprise en charge de cette installation.

Cette nouvelle production d’énergie permettra de compenser complètement la consommation annuelle d’électricité des ateliers de production et des bureaux. Une partie du courant sera même réinjectée dans le réseau.

solar panels

Appliquer nos valeurs

Outre l’autosuffisance en énergie électrique, cette installation permet à Elite d’appliquer, une fois de plus, ses valeurs - en matière de durabilité et d’écologie - offrant à sa clientèle des produits manufacturés grâce à du courant économe en termes d’émission de CO2. En effet, le courant sur le réseau suisse ordinaire émet, en moyenne, 120 gCO2/kWh, alors que le kWh issu d’une installation photovoltaïque émet en moyenne 40 gCO2/kWh. Soit une économie pour la planète de 80 gCO2/kWh, l’équivalent de 14 tonnes de CO2 par an.

picto-atelier-ornament

Emballement général

Elite se prépare depuis trois ans à la pose de ces panneaux. A l’heure où les pénuries d’électricité sont annoncées et que les prix du kWh prennent l’ascenseur, les privés, tout comme les entreprises, sont de plus en plus nombreux à s’adresser aux installateurs pour s’offrir, sur leur toiture, pareille production. « Si tout le monde entreprenait une telle démarche, la transition énergétique serait plus facile », observe Julien Frossard. L’ingénieur a un petit regret, « alors qu’il y a dix ans en arrière, le prix de ces installations était bien plus élevé et avait de quoi décourager, tout aurait pu s’accélérer il y a trois ans lorsque les prix des installations étaient plus compétitifs qu’aujourd’hui ». A quoi s’ajoute, désormais, le fait que – faute à la pandémie - certains composants, tels que les onduleurs, viennent à manquer.

Articles similaires
17 Novembre 2022
« Pour se lever tôt, il ne faut pas se coucher tard ! »Jean-Claude Biver Jean-Claude Biver fera en 2023 son grand retour sur le marché de l’horlogerie en lançant sa propre marque JC Biver. Ce grand manitou de l’horlogerie qui se lève à 4 heures du matin n’a jamais oublié l’importance de dormir. Il se couche donc relativement tôt.
27 Juillet 2022
« C’est en visitant la production que j’ai compris l’étendue du champ des possibles... »Luzius Kuchen Luzius Kuchen a travaillé pour HotellerieSuisse, l'association de la branche de l'hébergement. Il y a dirigé la classification suisse d’hôtels pendant sept ans. Il est aussi propriétaire de trois établissements : l’hôtel Bergwelt Grindelwald Alpine Resort, l’hôtel Pinte Grindelwald et l’hôtel Bristol à Berne.
19 Juillet 2022
Comment bien choisir votre couette Le choix d’un duvet ou d’un oreiller bien adapté est essentiel pour optimiser votre confort et vous permettre de bien dormir. En boutique, nos conseillères spécialisées s’intéresseront à vos habitudes de sommeil pour vous indiquer la duveterie qui vous correspond le mieux.

Pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur, notre site utilise des cookies. En cliquant sur « accepter tous les cookies », vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique de confidentialité

url icon