20 Avril 2022 | News

Heston Blumenthal, meilleur chef du monde, nous raconte sa vision du sommeil

Manger ou très bien manger ... Dormir ou très bien dormir ... On peut choisir !

Chef britannique mondialement reconnu, Heston Blumenthal vient de s’offrir un lit Elite. Celui que l’on a découvert ce printemps dans l’émission « Top Chef » de M6 et qui expliquait que la banane se mariait aussi magnifiquement au persil que la fraise à l’olive noire - la faute à une molécule d’arôme de base commune - nous raconte sa vision du sommeil. Pas banale !

Top Chef

Heston Blumenthal est l’un des pères de la cuisine moléculaire et fut le premier à utiliser de l’azote liquide en cuisine pour inventer, en 1998, une pomme caramélisée, servie froide à l’extérieur et chaude à l’intérieur. Dans son restaurant, c’est aussi pour l’éveil des sens ‒ déclencheurs d’émotions ‒ qu’il fait déguster les coques (petits coquillages courants) et les couteaux (autres fruits de mer) à ses convives avec un iPod, pour écouter, simultanément, les sons de la mer… Mener une conversation avec Blumenthal nous oblige à prendre de la hauteur, pour nous rapprocher de nous-mêmes, de notre condition d’êtres « sensibles ». Installez-vous confortablement pour un voyage dans la tête d’un créateur génial !

Photo: © Marie Etchegoyen/M6

Permettez cette question très intime : dormez-vous bien ?

Je ne pense même plus au mal de dos qui m’avait poussé à acheter un matelas Elite, c’est dire ! Mais j’y reviendrai… La relation la plus intime que l’on a est celle que nous entretenons avec nous-mêmes. C’est la plus difficile, la plus gratifiante aussi. Nos besoins physiologiques tels que l’alimentation et le sommeil doivent être assouvis. Si nous le faisons avec conscience et de la meilleure manière qui soit, c’est notre relation à nous-mêmes que nous pratiquons avec qualité. Nous pouvons dormir ou très bien dormir… Tout comme nous pouvons simplement nous nourrir ou alors très bien manger et ressentir d’incroyables émotions. La chimie nous prouve que tout est interconnecté, les énergies aussi. Il est certain que ce que nous buvons ou notre façon de dormir provoquent des vibrations qui auront, elles aussi, des conséquences sur notre vie quotidienne. Mon lit est donc sans doute l’objet le plus important dans ma maison et celui qui a le plus de répercussions sur mon quotidien.

Grâce à ce meilleur sommeil, vos sens sont-ils plus en éveil ?

La science actuelle nous explique que notre sommeil fonctionne comme pour la création d’un dossier, les différents cycles nous permettant non seulement de nous régénérer, mais aussi de ranger et clarifier nos différentes préoccupations de la journée. Nous reposons ainsi notre corps du jour et vivons notre corps de nuit pour renaître chaque matin : c’est le plus précieux. Avant, je devais me coucher dans une certaine position et quand, la nuit, je me retournais, j’avais mal et je me réveillais. Aujourd’hui, lorsque je me réveille, je tarde à me lever : mon lit est à ce point-là confortable ! Lorsque je me réveille, j’ai l’habitude de faire un peu de méditation et de stretching. J’ai aussi remarqué que ce temps mis pour retrouver l’énergie quand je sors du lit est beaucoup plus rapide qu’avant. Nul doute que mon nouveau lit a contribué à améliorer mon bien-être.

Vous faites très souvent référence aux sens et aux émotions ; comment interviennent-ils dans votre cuisine ?

Voilà 25 ans que je travaille pour le Fat Duck. Les gens y voient un restaurant qui fonctionne très bien : des techniques, des recettes, une mise en scène, des tables, les distinctions… tout cela n’est que la face extérieure. Depuis 25 ans, ma véritable obsession est ce que les gens y ressentiront intérieurement. Pour qu’ils vivent un maximum d’émotions, je vise à activer, en parallèle, tous les sens, comme le toucher, l’odorat, l’ouïe, et je cherche même à jouer avec le système vestibulaire, celui de l’équilibre. Il semblerait qu’aujourd’hui notre plus grande liberté soit celle de pouvoir choisir nos émotions. C’est vraiment agréable de le savoir ! Mais, selon moi, il est difficile d’assumer un tel choix. Pour réussir pareil travail de « connaissance de soi », il faut, c’est certain, déjà bien dormir. Réussir ses nuits a des effets magiques et contribue vraiment à notre bien-être. Et s’il faut choisir, je suggère de préférer un bon matelas à une voiture plus puissante ou à des vacances coûteuses à l’autre bout du monde...

 

UNE APPROCHE SCIENTIFIQUE DU GOÛT ET DES SAVEURS

« Le plus givré des grands chefs », c’est ainsi que la journaliste gastronomique Véronique Zbinden le désigna dans Le Temps quand Heston Blumenthal fut sacré « Meilleur chef au monde » par le magazine Restaurant. Chef et propriétaire du restaurant The Fat Duck (trois étoiles au Guide Michelin), il est aussi chef des restaurants Dinner au Mandarin Oriental à Londres (deux étoiles au Guide Michelin) et à Melbourne, en Australie. Réputé pour son approche scientifique de la cuisine, il est considéré comme l’une des principales figures de la gastronomie moléculaire et du foodpairing (art du mariage des saveurs). En 2021, il a participé à l’émission Top Chef de M6, proposant une épreuve où les candidats devaient associer deux aliments improbables. Il travaille depuis de nombreuses années sur la compréhension des mécanismes du goût, autant avec l’Université de Nottingham qu’avec des chercheurs de Firmenich. Il mène parallèlement des recherches en psychologie expérimentale. Il est aussi membre honoraire de la Société royale de chimie.

 
Articles similaires
17 Novembre 2022
« Pour se lever tôt, il ne faut pas se coucher tard ! »Jean-Claude Biver Jean-Claude Biver fera en 2023 son grand retour sur le marché de l’horlogerie en lançant sa propre marque JC Biver. Ce grand manitou de l’horlogerie qui se lève à 4 heures du matin n’a jamais oublié l’importance de dormir. Il se couche donc relativement tôt.
07 Octobre 2022
Elite réduit son empreinte carbonePanneaux photovoltaïques Désormais, plus de trois cents panneaux photovoltaïques couvrent le toit de la manufacture d’Elite. Cette dernière réaffirme ainsi une fois de plus sa démarche de développement durable et son engagement en tant qu’acteur économique pour le monde de demain.
27 Juillet 2022
« C’est en visitant la production que j’ai compris l’étendue du champ des possibles... »Luzius Kuchen Luzius Kuchen a travaillé pour HotellerieSuisse, l'association de la branche de l'hébergement. Il y a dirigé la classification suisse d’hôtels pendant sept ans. Il est aussi propriétaire de trois établissements : l’hôtel Bergwelt Grindelwald Alpine Resort, l’hôtel Pinte Grindelwald et l’hôtel Bristol à Berne.

Pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur, notre site utilise des cookies. En cliquant sur « accepter tous les cookies », vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique de confidentialité

url icon