02 Février 2021 | News

« Au Carina, vous avez la sensation de dormir dans un refuge de montagne, mais avec la qualité d’une literie 5 étoiles »

Hotel Carina - De la pension de famille au refuge hôtelier de style

Retour à l'actualité

A Zermatt, l’hôtel Carina offre à ses hôtes un « retour à l’essentiel », tout en leur proposant le confort et la qualité de sommeil unique des grands hôtels

 

L’histoire de cet établissement se raconte en deux temps. Amies de longue date, quatre familles rachètent en 2016 une petite pension de famille dans le but de la transformer en hôtel un peu atypique. Puis, c’est en janvier 2018, qu’une vingtaine d’architectes en sortie de boîte s’y retrouvent confinés durant quatre jours en raison d’une tempête de neige qui isole Zermatt du reste du monde. Ils finiront par être héliportés, mais le projet aura eu le temps de germer : l’ancienne pension deviendra refuge hôtelier, une sorte de cabane, version haut de gamme, simple, mais raffinée ! Rencontre avec son président, Gaston Krüger, ingénieur et co-directeur de Thomas Jundt, ingénieurs civil à Genève et aussi nouvellement hôtelier. Il raconte comment, grâce au Smart Lease, il a pu offrir à sa clientèle la sensation de dormir dans un refuge de montagne avec tout le confort d’une literie 5 étoiles.

Portrait Gaston Kruger


Vous n’êtes pas hôtelier, mais ingénieur, comment vous est venue l’idée d’acheter cet hôtel ?

Gaston Krüger : L’amour de l’accueil ! J’ai toujours été attiré par l’hospitalité, la convivialité, l’échange. Plus jeune, je rêvais d’être barman, avant tout pour permettre aux clients de passer derrière le bar en fin de soirée… Pour moi, c’est cela le partage. Ici au Carina chacun peut se servir un café sur une machine professionnelle à tout moment de la journée. Ce sont des petits détails, mais ils font toute la différence. En pur ingénieur, je pensais que l’hôtellerie était mathématique et qu’il s’agissait avant tout d’établir un bon business plan. J’ai bien vite compris qu’elle est avant tout émotionnelle, que les clients désirent y vivre une expérience, ressentir des émotions liées au lieu et aussi aux rencontres. Ils souhaitent aussi être surpris.

Vous souhaitiez travailler avec des entreprises locales et utiliser le plus possible de matières naturelles…

GK : Nous avons souhaité que « l’esprit des lieux » se retrouve dans chaque pierre et dans chaque bois, comme un vrai refuge de montagne. Ainsi 95% de ce qui compose l’hôtel a été réalisé avec des artisans suisses ou de la région. Les pierres, par exemple, viennent juste de l’autre côté de la montagne, du Simplon. Travailler de la sorte coûte plus cher, mais il suffit de créer une rentabilité : ici, nous sommes passés de 40 à 96 lits. Avec finalement des chambres pas forcément grandes, mais très bien agencées, toutes différentes et même avec des tailles de lits très variées. Notre offre a l’avantage de s’adapter à tous types de clients. Du farouche montagnard au groupe de sportifs, du couple d’amoureux à la bande d’amis, du groupe professionnel à la famille élargie, le Carina propose une réponse sur mesure à une multitude de situations différentes. Vous pouvez coupler des chambres entre elles avec la possibilité de recréer un petit appartement sur mesure. Vous pouvez aussi installer les adultes dans une chambre à l’étage et les enfants dans les dortoirs… car le Carina est un lieu où l’on doit avant tout pouvoir se sentir chez soi…

Le Smart Lease d’Elite vous a permis de ne pas sacrifier la qualité de votre literie.

GK : C’est le privilège que nous avons eu en travaillant avec des entreprises locales, imaginatives et passionnées par notre projet. Alors que, par exemple la qualité de la literie est tellement importante en hôtellerie, nous nous sommes retrouvés au bout de nos possibilités budgétaires quand il s’est agi de commander nos lits et matelas. Notre chance bien réelle a été de pouvoir recourir au Smart Lease, le leasing d’Elite très flexible et bien adapté aux variations d’occupation. Plus vous avez de clients, mieux vous pouvez financer votre leasing, lequel fonctionne avec les compteurs intégrés aux matelas. Et quand par contre le client se fait rare vous arrêtez de financer. Un business model hyper sécurisant pour une vision hôtelière à long terme. Un hôtel ne peut pas tout de suite bien marcher, il faut se faire connaitre, les clients doivent s’approprier l’endroit… Ce leasing permet de croire en l’avenir et de se dire que si l’hôtel ne marche pas très bien les deux premières années, ce n’est pas très grave… et que le jour où ça marchera, nous aurons alors le temps de rembourser nos lits. Beaucoup de choses pourraient être faites de cette manière dans l’hôtellerie. Je ne connais pas de produit équivalent. C’est grâce à ce système qu’au Carina, vous pouvez aujourd’hui réserver un Basecamp de six lits, avec la sensation de dormir dans un refuge de montagne, mais avec la qualité d’une literie 5 étoiles et, selon les dires de notre clientèle, une qualité de sommeil exceptionnelle !

Dès le début de votre projet, vous avez renoncé aux étoiles, convaincu que votre offre en dehors des normes répondrait aux désirs de vos hôtes.

GK : Nous souhaitions nous délester - et délester nos clients - du protocole hôtelier, pour retrouver des valeurs simples et authentiques. Dès le départ, nous ne voulions par exemple pas mettre de télévision dans les chambres, convaincus que le spectacle était bien plus fort au travers des fenêtres. Ainsi, dans chaque chambre, des bowindows en bois permettent de créer une sorte de cadre autour du paysage. Dans les couloirs, il y a très peu de tableaux, mais des chaises quasiment devant chaque fenêtre. En catégorie « Swiss Lodge », nous pourrions prétendre à un "3 étoiles plus". Mais le fait de ne pas avoir de télévision ne le permet pas. Chez nous, la télévision, c’est le Cervin ou la cheminée du salon, selon les envies du moment… Nous avons souhaité créer un esprit « design & lifestyle ».

Pourquoi avoir choisi Zermatt ?

GK :J’ai un amour inconditionnel de ce lieu. J’y suis venu dès tout petit avec mon père ; ensuite avec mes amis et maintenant avec ma famille. On ne peut pas se lasser du Cervin ! Il vous envoûte à n’importe quel moment de la journée. Montagnard, j’affectionne bien sûr les 38 sommets à 4'000 mètres à l’entour. Et le village a su garder son charme… il très bien construit.

Vous avez trouvé chez Elite un artisan capable de s’adapter à la forme de chacune de vos chambres

GK : Nous avons souhaité créer quelque chose d'une grande qualité que tout le monde puisse s’offrir, grâce à une offre très flexible. Notre ligne directrice : une simplicité raffinée et une très grande attention au client. Même si les chambres sont petites, le design est épuré, intelligent, au service du client. C’est ainsi qu’un espace bien aménagé et fonctionnel devient généreux pour celui qui l’habite... Dormir dans un hôtel est l’occasion de faire un pas de côté, de se laisser surprendre, de redécouvrir par exemple le double usage pour une fonction : le pouf devient alors facilement une table de chevet. Notre designer a su combiner les matériaux, toujours simples, sans jamais saturer les couleurs, afin que ce design épuré traverse au mieux le temps. Dans 15 ans, rien ne sera ringard ! C’est aussi ça, la durabilité. Ici, tout sort des normes partout et pourtant l’on y gagne en qualité de vie.

Malgré le coronavirus, votre hôtel est resté plein depuis sa réouverture l’été dernier. Les Suisses sont donc sensibles à votre proposition…

GK : Au Carina, chaque pièce est de taille différente ! Chaque meuble y est donc différent, à commencer par les lits. Ce qui a été impressionnant avec Elite, ça a été le fait qu’aux travers des discussions sur la vision de l’hôtel et la qualité des espaces, on a pu configurer sur mesure des lits dont certains font 65cm de large alors que bien sûr d’autres sont plus grands et correspondent à toutes les dimensions souhaitées. Tout cela a été réalisé et produit dans un temps record. Cela aurait été, je pense, impossible avec un autre fabricant. Cette réponse, cette réactivité avec un résultat d’une telle qualité, j’ai rarement vu ça dans le monde de la construction et de l’aménagement intérieur.

 

 

 Chambre Hotel Carina
Articles similaires
01 Juin 2021
Évadez-vous en Suisse et découvrez des hôtels au sommet !

Même si la situation actuelle se détend, nous sommes nombreux à vouloir profiter cet été de redécouvrir la Suisse. Nous vous proposons deux destinations hors du commun où vous pourrez apprécier le confort extraordinaire d’une literie Elite.

20 Avril 2021
Pandémie : impacts positifs et négatifs sur le sommeilInterview - Dr. Haba-Rubio

Selon certains chercheurs, l’épidémie COVID-19 serait, dans le domaine de la santé, la plus grande crise planétaire depuis la Seconde Guerre mondiale. Le stress et l’anxiété vécus depuis la pandémie ont et auront encore, selon eux, de nombreuses répercussions sur la santé mentale de chacun. Le sommeil est malmené pour certains, en raison du stress psychologique qui provoque les insomnies. Pour d’autres, plus positivement, le confinement par exemple aura permis de renouer avec leur propre horloge biologique.

14 Avril 2021
« Notre recherche de l’excellence nous a amenés à choisir Elite »Hôtel de Paris Monte-Carlo - un service d’exception

L’iconique palace « Hôtel de Paris Monte-Carlo » propose à sa clientèle un service d’excellence. Depuis 2017, l’établissement a choisi d’offrir à ses hôtes le confort de sommeil exceptionnel des matelas Elite. Rencontre avec Ivan Artolli son directeur général qui a opéré la récente mue de cet hôtel mythique idéalement situé sur la place du Casino à côté de l’Opéra et des thermes Marins Monte-Carlo.