Accueil

Comment choisir sa literie


Il est une nécessité de changer de literie tous les dix ans. Face à la multiplication des technologies, Il faut commencer à se poser des questions à partir de la huitième année. Une literie répond aux attentes du corps pendant dix ans. Passé cette période, elle est moins interactive avec l’évolution de la morphologie. Mais c’est aussi une question d’hygiène. En moyenne, une personne évacue 173 litres d’eau par an pendant son sommeil. Les matières qui ont rempli leur rôle de filtre pendant dix ans perdent leur efficacité au-delà de ce délai.

Les études démontrent qu’une literie de bonne qualité permet d’augmenter la continuité du sommeil : on observe un endormissement plus rapide et des réveils nocturnes moins nombreux, soit une heure de sommeil supplémentaire par nuit. Les personnes sujettes à des lombalgies chroniques (mal de dos) trouvent une amélioration de leurs symptômes dans plus de la moitié des cas en dormant sur un matelas neuf.

Vérifiez aussi que la literie dans laquelle vous allez investir soit bien aérée. Chaque nuit, le dormeur élimine plus d’un quart de litre d’eau par les pores de la peau et il est nécessaire que cette transpiration puisse être bien évacuée. Vous devez accorder une attention particulière à l’aération de votre matelas si vous avez de l’asthme.

Durée de vie
En moyenne, un matelas et un sommier offrent un soutien optimal pendant huit à dix ans d’usage quotidien.

Définir son budget 
L’important est de raisonner en termes d’investissement de longue durée. Ne pas oublier qu’un matelas de qualité influence significativement la qualité du sommeil.

L’essayer 
En position allongée soyez à l’écoute de votre corps et des sensations que vous éprouvez. Votre colonne vertébrale doit reposer complètement; un bon matelas supportera parfaitement le corps à tous les niveaux. Si vous vivez en couple, essayez-le à deux. La literie intervient dans la qualité du sommeil et du repos en cas de problèmes de dos et de la colonne vertébrale. Elle doit contribuer à les soulager et à les prévenir, et non à les aggraver ou même les provoquer, comme c’est parfois le cas. L’achat d’une literie est donc un investissement à long terme et un investissement santé. Il doit être réfléchi.

Quel est l’élément le plus important d’une literie ?
Le sommier et le matelas sont aussi importants l’un que l’autre. C’est le duo du bien-dormir. Ces deux éléments doivent être conçus l’un pour l’autre; il est conseillé de les remplacer en même temps, et d’opter pour un sommier adapté au type de matelas choisi et au confort désiré. En réalité, le choix d’une literie est une alchimie entre les besoins du corps et le ressenti personnel par rapport à une technologie. S’il fallait donner un conseil général, nous dirions que l’essentiel est de choisir une literie qui allie un accueil moelleux et une fermeté en profondeur. Sur une literie trop dure, la colonne vertébrale forme un arc vers le haut, sur une literie trop molle, elle fait le “ventre”.

Justement, comment choisir une literie selon ses besoins ? 
Si c’est pour un couple, il faut savoir si l’un des conjoints bouge plus que l’autre. Dans ce cas, nous conseillons un matelas à ressorts ensachés qui permet une bonne individualité de confort car il comporte différentes zones plus ou moins fermes et indépendantes. S’il existe une différence de poids importante entre les conjoints, le matelas avec un degré de dureté différencié est idéal (option « ELLE et LUI »). Pour une femme qui a des problèmes de circulation sanguine, il vaut mieux s’orienter vers une literie moins ferme. Les matelas à ressorts sont bien ventilés et sont donc adaptés aux personnes qui transpirent beaucoup; ils offrent un support adéquat aux personnes sensibles du dos.

Choix de la fermeté 
A la base de du choix du matelas, il existe quelques règles d’or. Tout d’abord, le rapport entre la taille et la masse corporelle qui définit le poids par centimètre carré : plus celui-ci est important, plus le matelas sera ferme.

 

graph

 

Ensuite, si vous dormez sur le côté, il est recommandé de choisir un matelas multi-zones moins dur, afin de diminuer la pression sur les épaules et le bassin ce qui favorisera la circulation sanguine et la régénération cellulaire qui l’accompagne.

Si vous dormez plutôt sur le dos et que votre cambrure dorsale est prononcée, alors privilégiez un matelas qui permettra à votre bassin de bien s’enfoncer afin que vos lombaires soient correctement supportées.

L’âge est une autre composante. Jeunes, nous acceptons mieux un support plus ferme. Avec les années, la recherche de confort évolue et nous apprécions une couche plus moelleuse.

Ici apparaît le système “rhumaless” qui permet de visualiser, en temps réel sur écran, les points de pression exercés sur votre corps dans votre position de repos favorite. Science et expérience vont ici de pair pour vous aider à déterminer le matelas le plus approprié.

A travers ces images, on voit très exactement le meilleur couchage et celui qu’il convient d’éviter.

Sur le matelas de gauche, les zones de pression acceptables sont représentées par les couleurs froides; sur le matelas de droite, les couleurs vives représentent une pression inadaptée. 
 

Le matelas de gauche offre un meilleur sommeil que le matelas de droite. Parce que nous produisons votre matelas, nous sommes à même de vous recommander celui qui favorisera votre meilleur sommeil.


zone_pression

 SYSTEME DE LIT IDÉAL?
 
 QUAND CHANGER DE LITERIE?
 
 COMMENT CHOISIR SA LITERIE?
 
 LES PATHOLOGIES DU SOMMEIL
 
 GUIDE DU BIEN DORMIR


En poursuivant votre navigation sur ce site et pour en assurer le bon fonctionnement, vous acceptez l'utilisation de cookies.OuiNonEn savoir plus